27/12/2006

DURBUY ...

DURBUY ...

En attendant que Durbuysienne, a 4 pattes actuellement, se rétablisse et puisse reprendre la direction des villages avoisinants Durbuy, c'est, exceptionnellement, Durbuysien qui est aux commandes de son propre numérique pour quelques essais.

Soyez donc indulgents, tout le monde doit débuter un jour ou l'autre.

A partir du moment où l'on essaie, c'est déjà mieux que rien ...

 

 

Durbuy Noël

 

 

 

 

Durbuy Noël 1

 

 

 

Durbuy Noël 2

 

 

 

Durbuy Noël 3

 

 

 

 

Durbuy Noël 4

 

 

 

 

Durbuy Noël 5

 

 

 

Hé non, je ne pouvais simplement terminer ce post avec le Père Noël artificiel, il me fallait vous présenter aussi mon Père Noël personnel qui, sous ses airs de boxeur, est aux petits soins avec moi (tout comme Betty Boop) depuis ma sortie de l'hôpital.

 

MERCI AUX 2 AMOURS DE MA VIE

 

 

Durbuy Noël 6

 

 

Le monde est tout petit quand l'amour est grand
(Josemaria Escriva de Balaguer)

 

 

 

Maman

 

 

Amour de nos mères, à nul autre pareil.
(Albert COHEN)

 

 

 

 

 

 

11:23 Écrit par Durbuysienne dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Et bien Durbuysien.... Pourquoi te sous estimer????
Bonne soirée....

Écrit par : Roger | 27/12/2006

Je te souhaite une bonne fin d'année et une excellente année 2007.
Meilleurs voeux de bonne santé pour toi et tes proches.
Bon réveillon.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 28/12/2006

attention On a vitre choppé l'virus ....fais gaffe Mr Durbuysien, ca vous tombe dessus d'un coup...
Vous croyez faire quelques photos, comme çà, jute pour voir ...et vous vous retrouvez avec une déclenchite aigue...
Aprés c'est tout un cinéma ...c'est la quète du pixel et des contrastes ....et les soirées à s'user les yeux sur l'écran...
Mais c'est tellement bon ....allez ...wallonnous aller faire sortir le p'tit oiseau....? Hein ?

@micalement
Fred.

Écrit par : Wall... | 28/12/2006

super les photos moi j 'trouve qu il se debrouille très bien le monsieur :-)

bisous

Écrit par : mnb | 29/12/2006

Les commentaires sont fermés.